actualités
    Son nom est inscrit en grand et en trois couleurs 
   « Groupe scolaire communautaire – Nicolas François Noirel ».  
Articles Est Républicain du 26 août 2015
C’est la concrétisation du projet inscrit au maillage scolaire de l’interco, d’un montant de 4.800.000 € HT (travaux, études, mobilier, matériel informatique et restauration, le coût du terrain). C’est l’un des plus importants investissements de la CCSM soutenu par l’Etat, l’Europe, le conseil régional de Lorraine, le conseil départemental de Meurthe-et-Moselle et la CAF.
Le groupe scolaire va accueillir le 1er septembre, dans le cadre du regroupement scolaire, les enfants venant des communes d 'Armaucourt, Arraye-et-Han, Chenicourt, Létricourt et Jeandelaincourt. Ce sont 1.874 m2 de bâtiments, 10.224 m2 d’extérieur, telles sont les surfaces de cet ouvrage, composé de quatre espaces :
1. La maternelle avec quatre classes, ateliers travaux manuels, salle de motricité et bibliothèque.
2. L’élémentaire de cinq classes, trois ateliers, cour, préau.
3. La restauration pourra accueillir 150 élèves. Composée d’une cuisine qui vient d’être installée ce jeudi 20 août par le Comptoir Hotelier de Gérardmer. Les repas sont assurés par un prestataire extérieur (liaison froide et réchauffée sur place).
4. L’accueil de loisirs et périscolaire est composé de trois salles d’activités et une salle de repos, pour un coût de 870.000 € HT, financés par le SIS et subventionnés par le conseil départemental, régional et la CAF.
Afin de garantir la sécurité aux abords du groupe scolaire, un espace de circulation et de stationnement a été créé indépendamment et parallèlement à la rue Louis-Adt.


Après des recherches faites sur Google (arbre généalogique François et Brigitte Guerquin), Nicolas François Noirel est né à Létricourt le 1er octobre 1838. C’est le 28 août 1861 à Nancy qu’il a obtenu son brevet élémentaire. Muni de ce précieux sésame, Nicolas François Noirel a été nommé instituteur à Phlin en 1861, puis à Jeandelaincourt en 1866, et enfin à Létricourt en 1874 où il succéda à son père dans toutes ses fonctions. Il demeurera à Létricourt, et à la demande du préfet de Meurthe-et-Moselle en 1886, il rédigera la monographie de Létricourt. On retrouve ses précieux enseignements dans le livre rédigé par Henri et Thérèse de Miscault « Létricourt, il y a cent ans, un instituteur raconte ». Nicolas François Noirel insiste notamment sur la fertilité des terres du territoire de la commune, qui à l’époque, s’étendait sur 705 ha.

Le nom de l’école a été le choix collégial des maires des différentes communes dont les enfants vont fréquenter le groupe scolaire communautaire.

TAGS :
EDITION DE PONT-À-MOUSSON | ENVIRONS DE PONT-À-MOUSSON | JEANDELAINCOURT

Dans l'article de l'ER erreur sur la date de naissance 1858 au lieu de 1838

Haut de page